Co-auteur / Comédien

Tue, hais quelqu’un de bien

Création collective à partir du tableau « Le Jugement dernier » de Jérôme Bosch
Mise en scène de Linda Duskova
Collaboration artistique Julien Daillère

12/04/2018 à 14h30 et 20h30 aux Passerelles, Pontault-Combault (77)

20 et 21/10/2016 à 21h00 au Nouveau théâtre de Montreuil – centre dramatique national (93)

23/09/2016 à 19h00 à Anis Gras, le lieu de l’autre, Arcueil (94)

« Le thème qui nous intéresse et qui émerge le plus fortement de ce tableau est le fonctionnement de la conscience de l’individu dans un système de morale partagé par tous. Nous avons tendance à nous laisser guider dans la vie par des modèles de certitudes morales, et par des sentiments de culpabilité auxquels nous essayons d’échapper. L’histoire du jugement dernier est une grande utopie. Le concept de l’apocalypse nous offre la garantie qu’un monde viendra, meilleur, plus vrai, ou tout le mal aura été puni et éliminé, et qu’il existe un paradis pour les élus. Croire à l’apocalypse signifie croire que l’exercice de la justice n’est pas entièrement dans les mains des êtres humains. Qu’est-ce qui nous permet de distinguer le mal du bien ? Vivons-nous encore aujourd’hui avec la foi en un jugement dernier ? Et si oui, pourquoi en avons-nous besoin ? A quoi ressemble notre jugement dernier, mis en scène par chacun et pour soi-même ? Ce travail va tenter de transposer les scènes métaphoriques et imaginaires qui sont représentées sur le tableau de Bosch aux situations de la vie contemporaine. Le spectateur va ainsi assister aux cérémonies de bilan de vie de plusieurs personnages. »

Jean-Pierre Thibaudat à propos des spectacles Das ist die Galerie et Tue, hais quelqu’un de bien, lors de sa venue aux représentations d’octobre 2016 au Nouveau Théâtre de Montreuil :
« Pourquoi le travail de Linda Duskova m’intrigue et m’intéresse ? Parce qu’il creuse, dans le théâtre, le tracé d’un chemin peu usité en travaillant au corps le rapport fécond entre théâtre et photographie, théâtre et peinture. Passant de Heiner Müller à Jérôme Bosch, elle le fait avec la foi des explorateurs et comme tout explorateur cela va en tâtonnant, en butant contre des énigmes, en croisant des chimères, en suivant de bonnes intuitions et d’autres moins pertinentes. C’est du théâtre qui se cherche en cherchant, et où les acteurs ne sont pas des exécutants mais des partenaires. Autrement dit, Linda Duskova est du côté du théâtre vivant et de son questionnement au coeur même de ses partis pris formels affirmés avec conviction. »

Mise en scène Linda Duskova / Dramaturgie, écriture Julien Daillère, Linda Duskova / Jeu Julien Daillère, David Lelièvre, Mayya Sanbar / Scénographie Juline Darde Gervais, Lara Hirzel / Régie images Frédéric Pickering / Régie générale François Rey / Lumières Grégoire de Lafond, Simon Fritschi / Concept Linda Duskova, Lara Hirtzel / Administration En Votre Compagnie – Laurence Santini / Production déléguée / Compagnie Traverscène

Photographie © Eric Derrien

Ce projet a été développé dans le cadre du doctorat SACRe (Sciences, Arts, Créations, Recherche) au sein du CNSAD. Il a été accueilli en résidence de création à Anis Gras.

anis-gras-logo-hd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *