Julien Daillère

Auteur . Comédien . Metteur en scène . Pédagogue

 

Après un échange Erasmus en Allemagne et la fin de mes études à l’ESSEC, je reviens à Paris et commence ma formation théâtrale aux ateliers du soir du Théâtre National de Chaillot. J’aborde les textes classiques avec Isabelle Rattier et les écritures contemporaines avec Monica Espina. Je me forme ensuite auprès de Patricia Koseleff à un théâtre corporel, dans une approche issue de la pédagogie de Jacques Lecoq. Je m’initie à la danse contemporaine auprès de Frédérique Robert. J’effectue ensuite différents stages de formation, en France et à l’étranger, au fil de mes années de pratique.

En 2006, je crée la compagnie La Traverscène pour jouer un de mes premiers textes, Les contes de la petite fille moche, mis en scène par Patricia Koseleff. Ce premier spectacle, largement salué par la presse, a profondément marqué les débuts de la compagnie avec une tournée de près de 250 représentations en France. Plus récemment, dans le cadre du Festival Normandie Impressionniste, je mets en scène Pont de Vernon, impressions en juin 2013, en semi-déambulation autour du pont avec musiciens, performeurs en live painting, danse, jonglage… La même année, j’écris et mets en scène une adaptation du conte Hänsel & Gretel en coproduction avec la Maison des Arts de Créteil. En parallèle de mes activités de comédien, vidéaste et scénariste, je suis l’auteur de plusieurs pièces dont Suis-je donc…? qui a paru en 2016 aux Cahiers de l’Égaré et qui sera créée en octobre 2017. En 2016, je travaille avec Linda Duskova sur la ré-écriture du spectacle Tue, hais quelqu’un de bien à partir d’un tableau de Jérôme Bosch. J’y jouer également comme comédien, ainsi que dans Das ist die Galerie, adapté de Paysage sous surveillance de Heiner Müller.

Depuis l’automne 2015, je vis et travaille entre la France et la Roumanie où j’étudie le processus de création théâtrale à l’image du système digestif dans le cadre d’un doctorat à l’Université des Arts de Târgu Mureș. Je développe également une méthode de jeu théâtral : le Body Haunting Theatre.

En 2018, je présente Cambodge, Se souvenir des images à Anis Gras, le lieu de l’autre, une forme scénique qui mêle récit, son et performance, premiers pas d’une recherche autour de la tendresse et du souvenir comme mode d’échange avec les spectateurs.

Archives :

12 avril 2018 à 14h30 et 20h30 aux Passerelles (Pontault-Combault) : Tue, hais quelqu’un de bien avec la compagnie La Traverscène.

07 février 2018 de 19h à 21h à la Théâtrothèque Gaston Baty, à l’Université Sorbonne nouvelle – Paris 3 : Soirée autour de mon écriture, en dialogue avec Alexandru Bumbas (13 rue Santeuil, 75005 Paris, 1er étage, porte 130B).

31 janvier 2018 de 16h à 18h00 à l’Université de Cergy-Pontoise : intervention dans le cadre du séminaire « L’écrivain-archiviste » : « De quoi l’œuvre scénique est-elle nourrie ? Vraie et fausse archive dans le travail d’Angélica Liddell.« 

20 janvier 2018 de 17h à 18h30 à Anis Gras, le lieu de l’autre (Arcueil) : « La faim du théâtre », échange autour de mon sujet de thèse.

19 janvier 2017 à 20h à Anis Gras, le lieu de l’autre (Arcueil) : Cambodge, Se Souvenir des images, performance.

17 janvier 2017 de 10h à 14h à Anis Gras, le lieu de l’autre (Arcueil) : Souvenirs de la cuisine khmère.

13 et 14 décembre 2017 à 19h et 21h à La Gaîté lyrique (Paris) : Tue, hais quelqu’un de bien avec la compagnie La Traverscène pour le Festival Impatience.

Du 30 nov au 02 déc 2017 à l’Université de Lorraine (Nancy) : participation au colloque « La nostalgie dans tous ses états ».

25 novembre 2017 de 17h à 18h30 à Anis Gras, le lieu de l’autre (Arcueil) : « La faim du théâtre », échange autour de mon sujet de thèse.

06 et 07  octobre 2017 à Anis Gras, le lieu de l’autre (Arcueil) : création de Suis-je donc…? avec la compagnie La Traverscène.

12 août 2017 à 20h00 aux 14ème Rencontres musicales des Neuf Fontaines, à l’église de Couflens (dans l’Ariège) : création du spectacle de chant et instruments Des airs et chants.

05 juillet 2017 à 20h et 06 juillet 2017 à 15h00 à Anis Gras, le lieu de l’autre (Arcueil) : présentation du travail en cours sur Suis-je donc…? avec la compagnie La Traverscène.

10 juin 2017 de 16h30 à 18h00 à Anis Gras, le lieu de l’autre (Arcueil) : ouverture au public d’une session de recherche du collectif Open Source, que j’animerai sur la thématique du Body Haunting Theatre.

28, 29, 30 avril 2017 à L’Atelier 2 Benjamin (Aubervilliers) : création de Suis-je donc…? par la troupe de L’Atelier 2 Benjamin.

Avril 2017 : mise en ligne du site

© Bertrand Boullard