© Christophe Bourreau

Jouer de la guimbarde en bambou

La guimbarde est un des plus anciens instruments du monde. De petite taille, elle produit un son grâce à la vibration d’une languette qui résonne dans la bouche du musicien. Placée entre les dents lorsqu’elle est en métal (Occident) ou entre les lèvres lorsqu’elle est en bambou (Asie), elle permet de travailler sur la respiration et les résonances du corps.

Après un voyage au Cambodge en 2017, j’ai rapporté quelques guimbardes en bambou achetées à un vieil homme devant un temple d’Angkhor. J’ai appris à en jouer petit à petit, au moment où je luttais pour terminer l’écriture de ma thèse à Cluj Napoca en 2018. Aujourd’hui, la guimbarde en bambou est devenue un objet de mon quotidien. C’est également avec deux guimbardes en bambou que je crée la musique du spectacle C’est bon. E ok. Rendben. This is just a story.
Lors de l’hiver 2018/2019, j’ai demandé à un ami de me rapporter quelques guimbardes en bambou de Phnom Penh, pour partager cet instrument avec ceux qui veulent le découvrir avec moi. J’ai ensuite commencé à animer des ateliers de deux heures (à la Fabrica de Pensule de Cluj Napoca, au Teatru 3G de Târgu-Mureș, en Roumanie), au cours desquels je propose de travailler sur le souffle, le rythme, la voix, etc. pour explorer les différentes possibilités de cet instrument. Les participants repartent avec une guimbarde! Aucune expérience particulière est requise, simplement l’envie d’essayer!

Prochains ateliers : à venir (me contacter pour en organiser).